Sophrologie Au Temps Présent

Qui suis-je?

Qui suis-je?

Mon parcours de Vie dans mon Chemin de Vie

1963-1988-

A l’âge de sept ans, enfant réservé, chétif, manquant de confiance en lui, je me suis inscrit à un sport de combat : le Judo. Je me suis rendu dans une salle avec mes parents pour une séance d’essai d’entraînement. Je me souviens d’une façon très précise de l’atmosphère qui régnait dans cette salle, dont le sol était couvert de tapis bizarres ajustés les uns aux autres d’une façon très précise dont les dimensions étaient impressionnantes au regard de ma taille de l’époque.

Le Code Moral du JUDO étendu a été créé en 1985 par Bernard Midan[4], sur la base du code d'honneur et de morale du collège national des ceintures noires proposé par Jean-Lucien Jazarin[5] sur la base du texte de Nitobe[6] et qui se résume ainsi :

  • La politesse, c'est le respect des autres
  • Le courage, c'est faire ce qui est juste
  • La sincérité, c'est s'exprimer sans déguiser sa pensée
  • L'honneur, c'est être fidèle à la parole donnée
  • La modestie, c'est parler de soi-même sans orgueil
  • Le respect, sans respect aucune confiance ne peut naître
  • Le contrôle de soi, c'est savoir se taire lorsque monte sa colère
  • L'amitié, c'est le plus pur et le plus fort des sentiments humains.

Durant plus de vingt cinq années,  c’est dans ces valeurs et ses principes,  que j’ai grandi et les intégrés en moi progressivement et atteint en 1974, le grade de ceinture noire tant convoité par les pratiquants de cet art martial. J’ai obtenu en 1976, le titre de Champion de France dans la catégorie junior moins de 70 kgrs.

Une fois ce grade acquis, celui-ci m’a fait prendre conscience qu’il n’était pas un stade ultime mais le début d’un cheminement dans la maitrise de cet Art puisque pas moins de onze grades supplémentaires me montraient le chemin de mon possible.

J’ai par la suite intégré, durant deux années, l’école de formateurs de Judo au CREPS de WATTIGNIES et passé mon Brevet de Secouriste nécessaire pour l’enseignement du Judo que j’ai dispensé durant plusieurs années au rythme de six fois par semaine dans un club sur Valenciennes dont Gérald LIBERT, intervenant à l’Université de Lille II, était un de mes élèves !

Principe d’adaptation, valeurs morales, valeurs humaines, humilité, éducation du Corps et de l’Esprit… Je prends conscience aujourd’hui que ces mots ont résonnés en moi comme un chemin, une voie qui m’est montré dans mon possible devenir de Sophrologue.

Quoi de plus naturel dès lors, que de m’intéresser à partir de mon adolescence, à tout ce qui touche à la parapsychologie, la relaxation, l’hypnose, l’autohypnose, le magnétisme, l’auto suggestion puis l’hypnose Ericksonienne et enfin la Sophrologie, achetant et dévorant les trop rares livres à l’époque traitant de ces différents sujets.

L'un des tous premiers livres dont j'ai fait l'acquisition en 1991 est celui du DR. Raymond ABREZOL- Vaincre par la Sophrologie- Editions Vivez Soleil (1991)

Période 1988-1998-

Puis ma vie familiale, parentale et professionnelle m’a peu à peu éloigné, de mes premières intentions sans savoir qu’au détour de mon chemin de Vie, celles-ci émergeraient à nouveau et me rendraient l’impulsion nécessaire pour ne plus jamais me quitter.

En 1994, je me suis remis à lire cette bibliothèque précieuse à mon sens, d’abord sur l’hypnose, je me suis à nouveau informé des possibilités de formation, allant même jusqu’à rencontrer des professionnels dans le monde de la Magie de Spectacle, pour finir par y pénétrer en m’inscrivant dans un club de Magie, après un examen passé avec succès devant des professionnels du spectacle.

La Magie s’est alors emparée de moi et m’a ouvert à des rencontres pleines de sens aujourd’hui que je n’avais pas mesuré à l’époque. J’en ai fait depuis une de mes passions depuis 1994 et réalisé depuis des Spectacles privés et publics régulièrement. Mon autre passion est la plongée sous-marine où j’ai passé le niveau 2 avec certification Nitrox  qui permet de plonger à l’air enrichi. Celle-ci  m’apporte un bien être, une détente, et me permet là aussi d’atteindre un silence intérieur dans ce « Monde du Silence », comme le définissait le Commandant COUSTEAU.

Un monde particulier, pas aussi silencieux, pour peu que l’on sache se mettre à l’écoute. Celui-ci demande pour pouvoir le visiter ou l’explorer en toute sécurité, attention permanente, humilité, connaissances de ses propres limites…

Puis mon chemin de vie a pris depuis une orientation nouvelle.

Dirigeant d’entreprise de Décembre1980 à Novembre 1983, j’ai exercé à partir de cette date au sein de la même société, la profession de Conseil En Création et Gestion de Patrimoine dans laquelle j’ai pu exercer différentes responsabilités de Responsable d’équipe où j’ai recruté et formé 25 collaborateurs et ai choisi de revenir au Conseil en 1998, afin de préserver à la fois ma qualité de vie et réduire mon stress, n’étant pas préparé à cette époque à me permettre de gérer celui des autres.

Je suis allé vivre et travaillé sur l'Île de la REUNION durant une année où j’ai eu l’occasion de rencontrer Jacques SALOME et suivre des formations sur la communication suite à la sortie de son livre « Pour ne plus vivre sur la Planète Taire » qui m’a interpellé notamment sur la communication relationnelle.

J’ai eu l’occasion durant cette période, de découvrir de nouveaux modes de vie, des ethnies différentes (Chinois, Indous, Autochtones- Métropolitains vivant au DOM) qui m’ont enrichies humainement. Ce qui m’a le plus marqué sur cette île à cette époque, c’est l’absence de « racisme » et l’harmonie qui régnait dans cette cohabitation, cette capacité d’accueil et d’écoute, cette chaleur humaine qui en émanait et le sentiment de faire partie d’un tout.

1998 jusqu’à l’Ici et maintenant

En 2011, j’ai connu une seconde séparation et divorce,  après avoir été marié durant 14 années. Cette seconde séparation a mis à l’épreuve à nouveau mes émotions, m’a fait prendre conscience que les évènements se reproduisent étrangement mais que rien n’arrive par hasard. Il m’est alors apparu nécessaire de travailler sur moi-même afin d’accepter, d’appréhender ces expériences de vie aussi douloureuses fussent-elles et m’en servir comme une force.

La révélation (2011)

J’ai pris conscience qu’il me fallait travailler sur moi pour affronter mes peurs, apprendre à gérer mes émotions, le stress vécu à maintes reprises et vivre désormais dans l’instant présent. Je me suis alors dans le même temps inscrit dans une association « La Vie en Soi » assuré par Séverine WALLON (Master Spécialiste en Sophrologie CAYCEDIENNE) sur Lille (Janvier 2011) qui dispensait des séances de Sophrologie chaque semaine et me suis fait accompagner durant deux années par une psychologue afin de travailler d’abord sur ma séparation, puis très rapidement sur mes émotions dont mes peurs, et inscrit à deux formations en Sophrologie afin d’aller plus avant dans la relationenvers moi-même et les autres:

  •  L’Université Droit et Santé de LILLE 2 qui propose une formation sur les quatre premiers degrés sur douze que comporte la Sophrologie CAYCEDIENNE, pour l’accès au titre de « D.U. Sophrologie »
  • La préparation au « Master Spécialiste en Sophrologie CAYCEDIENNE » auprès de la Fondation SOFROCAY située en ANDORRE.

J’ai fais le choix de m’inscrire dans ces deux formations différentes en même temps, à l’issue de mes réflexions sur les connaissances puis les compétences que je souhaitais acquérir dans ce domaine afin de m’offrir une nouvelle façon de me vivre puis par la suite une nouvelle orientation professionnelle.

Pour la formation dispensée par l’Université Droit et Santé de LILLE 2 : ce choix m’est apparu évident puisque je souhaitais exercer ma future nouvelle profession dans le monde de l’Entreprise dans lequel j’évolue depuis plus de trente sept années et qu’un diplôme Français était à mon sens un gage de référence.

Le choix pour la seconde formation (Master Spécialiste en Sophrologie CAYCEDIENNE) s’est fait plus par la volonté de connaître, d’appréhender et d’intégrer tout le cursus de formation des douze degrés que comporte la Sophrologie CAYCEDIENNE et me faire un avis éclairé sur mon questionnement sur ce qui est défini comme la « Sophrologie Authentique » par le fondateur de la Sophrologie : le Professeur Alfonso CAYCEDO et la Fondation SOFROCAY située en Principauté d’ANDORRE sous la direction de sa fille et de son époux : les Docteurs Natalia CAYCEDO et Koen VAN RANGELROOIJ. Ce Diplôme est reconnu internationalement.

Création d’une association de Sophrologie  (Juillet 2013)     

J'ai pris l’initiative de créer a , début Juillet 2013, après l’obtention de l’Attestation d’Etude Universitaire Complémentaire de Sophrologie, une Association régie par la loi de 1901 à but non lucratif intitulée : « SOPHRO ZEN ATTITUDE » sur la ville de LECELLES .

L’initiative dans cette création, trouve son origine dans la nécessité de pratiquer régulièrement et le plus souvent possible, en animant des séances de groupe afin d’acquérir une expérience et une aisance dans la mise en pratique concrète de la formation reçue dans le cadre du D.U. de Sophrologie en vue de la préparation et de la soutenance du mémoire de fin du cursus universitaire sous la Tutelle du Professeur OLIVIER COTTENCIN Neuro Psychiatre.

Je suis donc Diplômé par un D.U. de Sophrologie acquis auprès de l'Université Droit & Santé de Lille 2, Sophrologue CAYCEDIEN formé deux années sur Lille puis en Andorre auprès de la Fondation SOFROCAY et dispose de la carte de professionnalité me permettant d'exercer en tant que Sophrologue CAYCEDIEN,  Praticien REÏKI et Cerifié praticien DECEMO formé aux traitement des émotions par les Thérapies Brèves (Emotions, Chocs émotionnels, Phobies). 

Mon souhait aujourd'hui est d'exercer mon métier dans le cadre de la relation d'aide et d'accompagnement en tant que Sophrologue avec les outils issus de mes formations complémentaires.

Mon seul objectif:

"Vous être inutile le plus rapidement possible"


 


 

 

Date de dernière mise à jour : 29/11/2017